Marmande : capitale de la Tomate

Située au cœur de l’Aquitaine dont elle reflète les charmes et l’art de vivre. Sous préfecture du Lot-et-Garonne depuis 1804, elle compte aujourd’hui près de 18 500 habitants.

Au départ simple château protégeant la navigation sur la Garonne, la ville fut véritablement fondée par Richard cœur de lion en 1182, date à laquelle le duc d’Aquitaine et futur roi d’Angleterre octroya aux habitants une charte de coutumes et de privilèges. Durant les cinq siècles qui suivirent, Marmande fut au cœur des tourmentes de l’histoire. La croisade contre les Cathares, la guerre de Cent ans, la Peste et les Guerres de Religion frappèrent tour à tour durement la cité. Malgré ce passé tortueux, la ville a su conserver les vestiges d’une histoire quasi millénaire.

L’Eglise Notre Dame de Marmande

JPEG - 34.8 ko
Le jardin du Cloître de Marmande

Classée monument historique en 1862, est de style anglo-normand et fut bâtie entre le XIIIe et le XVe siècle. Elle abrite un retable représentant Saint Benoit dans la grotte de Subiaco ainsi qu’une mise au tombeau en ronde bosse, tous deux de style baroque. Un orgue néo gothique du célèbre facteur d’orgue Cavaillé-Coll domine la nef.

L’église présentait à l’origine un clocher constitué d’une belle flèche gothique surmontée d’un coq en cuivre du début du XVIe siècle. En 1672, les consuls de Marmande y déposèrent les réserves de poudre de la ville. La foudre frappa la flèche qui explosa, causant d’importants dégâts au chœur du bâtiment et pulvérisant le clocher primitif. Reconstruit quelques années plus tard, le clocher présente depuis une couverture en forme de comtoise. Aujourd’hui, seul le coq en cuivre subsiste de l’ensemble d’origine. Régulièrement frappé par la foudre lors des siècles suivants il fut plusieurs fois restauré et remonté, la date de l’impact de foudre étant préalablement gravée sur ses flancs. A ce jour, cinq dates sont visibles, le dernier impact datant de 1921.

Le cloître de Marmande

JPEG - 25.2 ko
Cloître de Marmande

Construit en 1540 comme en témoigne une épigraphe en latin située à l’entrée nord de l’édifice. Profané pendant les guerres de religion, une seule galerie subsiste aujourd’hui. De style renaissance, elle présente des pilastres à motifs de fleurons et de losanges surmontés de chapiteaux de feuilles d’acanthes.

Le jardin du cloître, classé jardin remarquable depuis 2007, fut crée dans les années 1950 et s’inspire des jardins du château de Langeais. En respectant les règles d’or des jardins d’art topiaire du XVIIe siècle, il présente des broderies de buis et des ifs taillés tandis que ses murs de charmille évoquent les arcades des galeries du cloitre disparu.

Lors des plantations, plusieurs tombes ont été mises au jour, le cloître ayant servit de cimetière pour les notables de la ville lors des siècles précédents.

JPEG - 24.4 ko
Galerie d’Art sacré

Le XVIIe siècle est marqué à Marmande par la fondation de plusieurs monastères et couvents démantelés après la Révolution française. La quasi totalité du mobilier sacré fut alors dispersée ou détruite mais certains éléments ont pu être retrouvés et sont aujourd’hui présentés dans la galerie d’art sacré de Marmande, située juste à côté du cloître. Parmi ces objets on peut découvrir un plat de quête et une statuette de la vierge en bois du XVIIe siècle. Sont également présentés des ostensoirs, des calices, des croix de procession et des reliquaires, pour la plupart du XIXe siècle et provenant des églises du Marmandais.


La rue Labat et la Tour du Passeur

JPEG - 21.7 ko
Chemin de la Ronde du Caillou - Tour du Passeur

La promenade sur le chemin de ronde du caillou invite à la découverte des derniers vestiges des fortifications de la cité médiévale telle que la Tour du passeur, datée des XIVe et XVIIIe siècles. C’est de là que le passeur sur la Garonne guettait les voyageurs désireux de traverser le fleuve. La rue Labat, ancien quartier de négociants et marchands du fleuve Garonne, conserve de belles maisons en pans de bois du XVe siècle qui témoignent du riche passé économique de la ville.

La Chapelle Saint Benoît

JPEG - 32.2 ko
Chapelle Saint Benoît

La Chapelle Saint Benoît, ancienne église d’un couvent de bénédictines fondé au milieu du XVIIe siècle, par la Marquise de Grignols. Son plafond peint du XVIIe siècle, son retable et les grands tableaux de Jean Michel, chef de file de l’école toulousaine, sont de véritables chefs d’œuvre de l’art baroque. Cependant l’Izzyguide en location à l’Office de Tourisme propose différents visuels pour la découvrir.

 

 

La mosaïque historique

La mosaïque historique, œuvre polychrome du XXe siècle, présente sur les anciens remparts de la ville les six évènements les plus marquants de l’histoire marmandaise, du Concile de Granon au VIIe siècle jusqu’au siège de la ville par Henri de Navarre en 1576.
Réalisée par l’atelier Act’art, elle est composée de 640 000 tesselles et couvre 250 m2 de surface.

La plaine de la Filhole

JPEG - 27.4 ko
Plaine de la Filhole

Marmande, c’est aussi la plaine de la Filhole, poumon vert de la ville qui séduit par ses vastes espaces, lieux de promenades ombragés ou d’activités sportives. Au mois de juin, le festival Garorock y accueille près de 60 000 festivaliers pour des concerts de rock endiablés.

L’été, Marmande revêt son costume de fête. En août, la musique classique prend possession de la ville lors du festival des Nuits lyriques en Marmandais. Même la Garonne se livre aux estivants en offrant la fraîcheur de ses eaux à la baignade, lors de Marmande plage.

L’Office de Tourisme du Val de Garonne

L’Office de Tourisme du Val de Garonne accueille ses visiteurs toute l’année, du lundi au samedi, de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h (19h00 en juillet et août). Cet Office de Tourisme nouvelle génération, situé dans l’écrin de la maison du Prince Noir, utilise les nouvelles technologies (écran tactile, films en numérique…) pour présenter le patrimoine naturel et bâti du territoire, mais aussi celles et ceux qui le font vivre par leur métier ou leur passion. Avec ses trois salles d’exposition, ses manifestations organisées tout au long de l’année et ses visites guidées de la ville, l’office du tourisme vous invite à découvrir le Val de Garonne, où chaque rencontre est un voyage.

Découvrez le site Internet de la ville de Marmande pour toutes informations administratives, pratiques, culturelles et politiques.