Rencontre avec Christelle Savariaud

JPEG - 91.2 ko

Pouvez-vous vous présenter ?
Je suis Christelle Savariaud, praticienne massage bien-être de 42 ans sur le marmandais et alentours depuis 8 ans. Je suis maman d’une petite fille de 10 ans et en concubinage avec mon conjoint, également chef d’entreprise depuis 20 ans. Auparavant salariée pendant de nombreuses années dans le commerce, le bâtiment, l’automobile…Le massage et l’apport de bien-être sont pour moi une évidence depuis toujours.
J’occupe 3 espaces de travail : Le premier se situe sur le secteur urbain de Marmande, au sein d’une salle de sport. Il constitue ma « vitrine commerciale » depuis 2016.
Afin d’apporter une dynamique et un service en milieu rural, mon deuxième lieu d’activité est localisé dans un village à proximité de Meilhan-sur-Garonne. J’y exerce mon métier depuis 2 ans.
J’occupe également un emplacement estival à la halte nautique de Meilhan-sur-Garonne, de mai à septembre. Tout en profitant du cadre unique de notre cher canal de Garonne, j’apporte de la détente aux touristes de la voie verte et du camping. Bien entendu, les locaux peuvent également profiter de mes services.
Mon rêve professionnel serait de mettre en place un concept bien-être avec hébergement, massage et spa, en reproduisant une ambiance où la clientèle serait immergée dans un cadre au dépaysement total, où le côté privatif serait le critère principal.
Pourquoi avoir choisi le Val de Garonne ?
Habitante de Montpouillan depuis 10 ans, native du 33, c’est un secteur où il fait bon vivre !
S’il y avait un endroit à recommander en Val de Garonne ? Lequel ?
La halte nautique de Meilhan-sur-Garonne bien sûr ! Grâce à son équipe de gérants dynamiques et très sympathiques, qui se battent à chaque saison pour faire vivre cet endroit.
Votre plus belle rencontre en Val de Garonne ?
Mme Gladieux à la CCI qui m’accompagne et me booste pour l’évolution de ma structure et de mes projets, ainsi que beaucoup de commerçants.
Si le Val de Garonne était une saison ?
L’automne, la période idéale pour les massages.
Si le Val de Garonne était une spécialité gastronomique ?
La soupe de Butternut.
Si le Val de Garonne était un arbre ?
L’érable.
Si le Val de Garonne était une couleur ?
Le vert pour la voie verte.
Si le Val de Garonne était une fête ?
La Fête de la Musique en l’honneur des petits groupes locaux (So unity).
Si le Val de Garonne était un animal ?
La Vache. Elle fait partie de notre patrimoine local et nous rattache à notre Terre.
Si le Val de Garonne était un fruit ?
La Tomate bien sûr.
Si le Val de Garonne était une utopie ? Laquelle ?
Que toutes les petites entreprises débordantes d’énergie et de bon sens trouvent les moyens de réaliser leurs projets bénéfiques pour le territoire.
Et s’il y avait une photo à faire du Val de Garonne, laquelle serait-elle ?
Les bords du canal de Garonne où l’on apercevrait un instant de massage... innovant et évident à la fois !
Votre plus beau souvenir de vacances ?
Un week end en yourte à Meilhan... et nos vacances en Crète il y a 2 ans en famille.

Ma page Facebook