Rencontre avec Eric Séva

JPEG - 1.3 Mo

Pouvez-vous vous présenter ?
Je suis musicien, compositeur et improvisateur né à Paris. Nous habitions Paris avec ma femme avant de nous installer dans le Lot-et-Garonne il y a neuf ans pour accéder à une autre qualité de vie. C’est pour nous un atout majeur du département. Nous habitons le Val de Garonne, nos enfants y sont nés. La majorité de mon activité professionnelle se passe à Paris. Ici je développe quelques projets artistiques en lien avec mon domaine d’activité.
Nous avons créé une association qui s’appelle les Z’arts de Garonne, celle-ci organise, depuis 6 ans, le Festival Jazz et Garonne en partenariat avec la ville de Marmande et le Conseil Départemental du Lot-et-Garonne autour d’une belle équipe dynamique de bénévoles présents toute l’année.
Je me déplace en France et dans le monde pour faire des concerts. Je suis sollicité pour participer à de projets. Au mois de janvier j’étais trois semaines au Venezuela dans le cadre d’un échange culturel avec l’alliance française et le ministère des affaires étrangères pour enseigner et jouer avec quatre big-band et l’orchestre classique juvénile Simon Bolivar.
Cet été j’ai eu le plaisir de partager avec mon quartet douze festivals de jazz.
En ce moment j’écris la musique de mon prochain album qui sera en résidence au Rocher de Palmer en janvier 2017 avant d’être enregistré. La sortie d’album est prévue en avril/mai 2017. Un nouveau groupe, un projet autour du Blues en partenariat avec Le Rocher de Palmer, L’OARA (Office Artistique de la Région Aquitaine), le Conseil départemental du Lot-et-Garonne, le Théâtre Georges-Leygues à Villeneuve-sur-Lot, la Scène Nationale de Bayonne, la scène conventionnée l’Odyssée de Périgueux.
Une activité passionnante, riche et fournie…

Pouvez-vous nous dévoiler en avant-première les moments forts du festival ?
Ce festival est un rendez-vous d’automne qui a lieu chaque année en octobre.
Cette année il débutera le 7 octobre puis du 14 au 16 à Marmande (au Comœdia), le 16 octobre à l’Eglise de Fourques sur Garonne.
Le 7 octobre ce sera un concert pédagogique « Troutrouka » avec Mercédes Garcia et Paul Pace. Ce festival c’est aussi mener des actions vers le jeune public (7-17 ans). Des séances pour les scolaires sont prévues.
Un goûter jazz sera organisé le 8 octobre à la médiathèque pour les enfants de 1 à 6 ans.
Samedi 8 octobre, une déambulation en centre-ville se tiendra de 10h30 à 14h30 avec Manguidem Taf Taf Fanfare !
Une expo « vinyles de Jazz » de Philippe MEZIAT sera à découvrir du 8 au 16 octobre à la médiathèque.
On rentre dans le cœur de la programmation à partir du 14 octobre avec un Duo
Mieko Miyazaki et Franck Wolf / Koto & Saxophone
. Le Koto étant un instrument japonais.
Pour ma part je vais présenter le projet « Nomade Sonore » avec lequel je tourne en ce moment dont le disque sortie en octobre dernier a été élu disque choc de l’année 2015 par Jazz magazine.
Le samedi 15, concert avec Gerardo JEREZ LE CAM quartet musiciens argentins et européens, Ils réinventent et explorent les musiques traditionnelles roumaines, moldaves et argentines.
Puis suivra une musique assez binaire et funk avec Nicolas FOLMER HORNY TONKY.
Le festival a aussi vocation à se déplacer sur le territoire, ainsi, le dimanche 16 octobre se tiendra un concert à l’Eglise de Fourques sur Garonne. Le duo Las Hermanas Caronni s’y produira, ce sont deux sœurs jumelles qui viennent d’Argentine.

Pourquoi avoir choisi le Val de Garonne ?
Pour la qualité de vie qu’il procure, la qualité relationnelle qu’il permet, pour ce qu’il représente. Mais aussi pour sa situation géographique proche de la montagne et de l’Océan.
C’est une région de terroir et c’est important pour nous, nous y avons une vie très agréable. J’ai de quoi faire la comparaison, je suis souvent en voyage en France, en Europe et dans le reste du monde, ma terre de repos et de récupération est bien ici.

Avez-vous un endroit en Val de Garonne à recommander ?
Question difficile car il y a un choix à faire… et ce n’est pas en une fois que l’on peut visiter le Val de Garonne. Je dirai le canal et la Garonne, ce sont des lieux de détente et de patrimoine.

Quelle serait votre plus belle rencontre ?
Ici c’est la qualité de vie et vivre au contact de la nature, c’est très paisible et unique.
Etre en phase avec ce rythme de vie me convient totalement. Ça permet de contrebalancer une activité qui me demande beaucoup d’énergie et de déplacements. Revenir ici c’est retrouver un havre de paix.

Pouvez-vous associer le Val de Garonne à une saison ?
La particularité du Lot et Garonne c’est sa luminosité ! Le printemps ou l’automne, deux saisons que j’aime particulièrement en termes d’énergie. Le canal en automne est magique et extraordinaire !

Pouvez-vous associez le Val de Garonne à un plat gastronomique ?
Le magret à la plancha, j’adore !

Pouvez-vous associer le Val de Garonne à un Pays ?
La France tout simplement ! Le terroir d’ici est incroyablement riche.

Pouvez-vous associer le Val de Garonne à un arbre ?
A deux oui : le noisetier et le tilleul pour y faire la sieste dessous…

Pouvez-vous associer le Val de Garonne à une couleur ?
La couleur orange (très clair) pour la lumière que cette région, pour sa chaleur aussi et son dynamisme.

Si le Val de Garonne était une fête ?
C’est difficile car tous les évènements proposés ont chacun leur charme et leur particularité… Dans un travail d’équipe et de générosité toutes les associations d’ici mènent des actions pour valoriser ce territoire.

Si le Val de Garonne était un animal ?
Le canard ! C’est sympa, c’est drôle et convivial… il y en a partout il fait partie du décor.

S’il y avait une photo à faire du Val de Garonne ?
La Garonne, elle est majestueuse, c’est un élément naturel majeur et intemporel.

Pouvez-vous nous citer un beau souvenir de vacances ?
Avec ma famille nous aimons particulièrement les Pyrénées, faire des randonnées, partir le matin et pique-niquer en pleine nature. On y trouve encore des endroits peu fréquentés… Ça permet de se reconnecter à l’essentiel, de prendre avec humilité le recul nécessaire devant l’immensité de la nature et cultiver l’émerveillement…
Le Sud-Ouest reste une très belle région riche et accueillante, une terre de convivialité et de partage.

Page FB :
https://www.facebook.com/JazzetGaro...
Site Jazz et Garonne :
http://www.djazzetgaronne.com