Rencontre avec Frédéric Broutet Interview réalisée en février 2013

JPEG - 52.7 ko

Bonjour M. Broutet, pouvez-vous vous présenter ?
Je suis vigneron en AOC Côtes du Marmandais sur une propriété de 10 hectares et demi sur les côteaux aux portes de Marmande, le domaine de Beyssac.

Pourquoi avez-vous choisi le Val de Garonne ?
L’exploitation est sur une propriété familiale, j’y venais passer mes vacances petit... j’ai toujours eu envie de faire de la viticulture sur cette pente des côteaux de Beyssac ! J’ai attendu l’âge de 50 ans pour réaliser ce rêve... J’y suis donc depuis 2009 date à laquelle j’ai produit le 1er millésime.

Quel endroit aimez-vous recommander à vos amis ou à vos clients ?
Pour s’amuser l’été quand il fait beau et chaud, le canoë sur le canal sinon le tableau de Rembrandt à la collégiale St Vincent au Mas d’Agenais.

Quelle a été votre plus belle rencontre ? Ma rencontre avec Bernard Lorenzon, viticulteur voisin avec qui je travaille en pleine confiance et amitié.

Quel est votre plus beau souvenir de vacances ?
Les vacances d’été là haut sur les côteaux chez mes grands-parents, on jouait dans les meules de foin, on courait après les poules et les canards... Bien d’autres voyages au bout du monde se sont succédé par la suite bien sûr, mais il y a cette saveur des vacances d’enfants qui prend le dessus !

Et si le Val de Garonne était une saison ?
Le printemps avec les arbres fruitiers en fleurs, la nature qui explose et donne toute sa saveur au Val de Garonne.

Et si le Val de Garonne était un plat, une spécialité ?
Le confit de canard comme le cuisinaient mes grands-parents, un des meilleurs plats du monde entier que j’ai pu rencontrer... c’est ici le meilleur.

Et si le Val de Garonne était un Pays ?
Le Pays de Cocagne on y trouve tout, tout y est bon, tout est merveilleux !

Et s’il y avait une photo à faire, ce serait… ?
Partout autour de moi, un pêcher au printemps, fleuri, rose, c’est magnifique !