Rencontre avec Laure Menville

JPEG - 134.6 ko

Pouvez-vous vous présenter ?
Laure Menville, je suis originaire de Villeneuve sur Lot, j’ai fait des études dans l’agricole, j’ai obtenu un BTS Analyse et conduite d’un système d’exploitation.
J’ai rencontré mon mari qui était l’un des fils des propriétaires de l’exploitation agricole. Nous avons repris la ferme avec son frère, Benoît il y a 5 ans maintenant.
La Ferme de Gassiot est donc une exploitation familiale qui existe depuis plus de 30 ans et qui, à l’origine, était spécialisée dans le veau puis s’est convertie dans l’élevage du canard gras.
Nous gérons toute la filière : Du caneton de 1 jour à la boîte de conserve. Tout est fait à la Ferme. Nous travaillons en ultra raisonné. Le label BIO nous est impossible à obtenir car le gavage va à l’encontre de la philosophie BIO mais nous travaillons avec des céréales sans OGM, les canards ont des conditions de vie agréables en plein air etc… On reste sur une petite production de qualité. Nous vendons 90 % de notre production à la Ferme. Nous sommes adhérents au réseau des Fermes de Garonne et d’ailleurs nous serons présents au sein de la boutique éphémère en centre- ville de Marmande jusqu’au 28 décembre.

S’il y avait un endroit à recommander en Val de Garonne ?
Lorsque je reçois des clients qui me questionnent sur les choses à faire, je donne le Guide Vacances du Val de Garonne et je leur recommande de venir vous voir à L’Office de Tourisme. Je sais qu’ils auront toutes les informations nécessaires avec en plus la visite interactive de l’OT.

Si le Val de Garonne était une saison ?
L’été car c’est la saison la plus vivante pour la destination.

Si le Val de Garonne était une spécialité gastronomique ?
Un bon confit de canard avec des pommes de terre et un bon verre de vin.

Si le Val de Garonne était un arbre ?
Un chêne.

Si le Val de Garonne était une couleur ?
Le vert.

Si le Val de Garonne était une fête ?
Festivino à Cocumont car on retrouve le vin la bonne bouffe et la fête !

Si le Val de Garonne était un animal ?
Un chevreuil.

Votre plus belle rencontre en Val de Garonne ?
Ma belle-famille.

Si le Val de Garonne était une utopie ?
Que tous les villages du territoire aient les moyens d’être aussi vivants que les villes et que la population soit davantage d’humeur festive !

Et s’il y avait une photo à faire du Val de Garonne, laquelle serait-elle ?
Le Tertre de Meilhan sur Garonne qui mériterait d’être davantage exploité.

Votre plus beau souvenir de vacances ?
L’île Maurice là où j’aimerais vivre plus tard…

Tout savoir sur La Ferme de Gassiot