Rencontre avec Loïc Riva Interview réalisée en avril 2017

JPEG - 603.3 ko

Pouvez-vous vous présenter ?
Je m’appelle Loïc Riva, j’ai 44 ans et je suis d’origine italienne. Mes grands-parents sont arrivés d’Italie. Né à Marmande, je suis la 2ème génération. J’ai fait un peu de tout en Lot et Garonne…Chant, théâtre, professeur de maths en lycée (Terminal S) puis professeur des écoles à Lévignac. C’était d’ailleurs exceptionnel d’enseigner à des élèves de maternelle. Des enfants sans à priori avec l’envie d’apprendre. Je leur proposais des activités participatives et créatives… Toujours apprendre dans le but de découvrir quelque chose et de le mettre en application. Les sensibiliser aussi au théâtre, au chant... Cependant, me sentant un peu en décalage avec le système et ayant d’autres projets, j’ai préféré arrêter… Je me suis lancé dans l’impro avec la ligue d’improvisation marmandaise de théâtre, une expérience que je qualifierais de passionnante, stressante mais unique. Actuellement, je suis auto-entrepreneur prof de maths à domicile, en cours particulier, mais j’envisage d’arrêter car je compte m’investir dans mon second métier de graphiste.
J’aime le dessin, le graphisme, inventer, partager et échanger autour de ces thèmes. Si je suis aujourd’hui l’un des organisateurs du festival de la BD à Fourques sur Garonne, je le dois à un devoir d’analyse de BD réalisé lors de mes cours de graphisme (option BD) et à la succession de rencontres heureuses. Ce devoir remarqué par le fameux auteur Renaud Chavane, m’a permis, après réécriture et diverses interviews d’auteurs, d’être publié dans une revue française d’étude de la bande dessinée nommée « Bananas ». Lors de la publication de la revue, j’ai appris l’existence d’un salon de la BD à Fourques sur Garonne, « la BD est dans le pré ». J’ai donc décidé d’y participer pour représenter et vendre la revue Bananas pour laquelle je venais d’écrire… J’ai alors proposé mon aide pour l’affichage, la communication et petit à petit, je me suis impliqué davantage et je suis entré dans l’association kitculture qui organise ce festival. Etant graphiste, j’ai mis à profit mon savoir pour le festival et maintenant je m’occupe de toute la communication graphique, éditoriale et depuis cette année, des invitations des auteurs.
D’ailleurs si des personnes veulent s’investir bénévolement dans l’association Kitculture elles peuvent me contacter. Nous aurions besoin de personnes ayant des compétences en réseaux sociaux, graphisme…
Voici mon e-mail : lohic.riva@gmail.com
Un endroit à recommander en Val de Garonne ?
Le Canal me plaît beaucoup. En allant vers Meilhan par exemple, il y a de très beaux et doux paysages.
Une belle rencontre en Val de Garonne ?
J’ai fait de nombreuses belles rencontres mais pour n’en citer qu’une, je dirais Eric Baissières qui n’est maintenant malheureusement plus en vie. C’était quelqu’un d’exceptionnel. Je l’ai connu par le théâtre de Virazeil. C’était un phénomène de l’improvisation. Il était devenu un ami, drôle, honnête et disponible… Il s’investissait également auprès des jeunes lors d’ateliers de théâtre.
Si le Val de Garonne était une saison ?
Je préfère le Val de Garonne en automne quand les feuilles des arbres changent leurs couleurs, surtout au bord du canal.
Si le Val de Garonne était un plat ?
Un bon magret avec des frites !
Si le Val de Garonne était un arbre ?

Un Sophora Japonica dont les branches se mélangent, se regroupent et refont un tronc.
Je le trouve magique avec une belle écorce.
Si le Val de Garonne était une couleur ?
Le jaune doré symbolisant la saison de l’automne.
Si le Val de Garonne était un animal ?
Un animal : le margouillat, que les noctambules attentifs peuvent admirer le soir dans les ruelles historiques de Marmande.
Si le Val de Garonne était une utopie ?
Que ses villes et villages soient animés les soirs aussi.
S’il y avait une photo à faire du Val de Garonne ?
Le pont de Marmande lorsque l’on est à Marmande et que l’on aperçoit la rive face à la ville, en automne.
Votre plus beau souvenir de vacances ?
On est tellement bien en Val de Garonne que mes meilleurs souvenirs de vacances se sont passés ici avec Laurent Rochoy qui est maintenant docteur à Marmande. Il venait en vacances l’été chez ses grands-parents. On partageait les mêmes centres d’intérêts et il a choisi de venir vivre à Marmande alors qu’il a connu diverses destinations...

La BD est dans le pré
Les 11 et 12 février à Fourques sur Garonne
Plus d’informations sur le site www.labdestdanslepre.fr
Page Facebook : https://www.facebook.com/BDdanslepre/