Rencontre avec Olivier Clercy Interview réalisée en avril 2018

JPEG - 947.8 ko

Pouvez-vous vous présenter ?
Je suis Olivier Clercy, j’ai 35 ans et je suis nouveau marmandais depuis 2 ans et demi.
Je suis Nantais d’origine. Mon expérience pro est plutôt axée sur l’Ingénierie et l’Industrie.
Le musée des Mystères est une reconversion professionnelle puisque j’étais auparavant directeur d’une entreprise sur Marmande dans le domaine de l’industrie.
Mais j’ai choisi de ne pas poursuivre l’aventure, j’ai eu l’envie de travailler pour moi ! La flamme de l’entreprenariat s’est allumée.
Pour moi, le musée des Mystères c’est un projet-passion ! Je suis tombé amoureux du concept. Depuis tout jeune je baigne dans cet univers un peu geek, jeux de rôle, jeux vidéo. Passer du virtuel au réel avec ce concept de musée m’a convaincu de me lancer. C’est un projet mûrement réfléchi sur lequel je travaille depuis une bonne année maintenant.
Pourquoi avoir choisi le Val de Garonne ?
Nous sommes venus à Marmande, avec ma petite famille, pour quitter Nantes qui est une grande ville trop étouffante pour nous. Pour se mettre au vert et puis… on est tombé amoureux de la région. Ma femme a réussi le concours d’instit et a une place en Lot et Garonne. On adore la douceur de vivre de la destination Val de Garonne et on s’y habitue très vite.
Le climat en Val de Garonne est très agréable même si, au début, le brouillard peut être surprenant le matin. Mais j’affectionne son côté mystérieux.
D’un autre côté le Val de Garonne restait une terre à conquérir en termes d’attraction telle que je la propose. C’est toute cette somme de paramètres et de critères qui nous ont convaincu à venir et à rester pour cette nouvelle activité.
Avez-vous un endroit à recommander en Val de Garonne ?
L’église et son Cloître à Marmande. J’y ai célébré mes noces l’an dernier, avec le cocktail au cloître, c’était magnifique. Il faisait très beau, j’en garde un très bon souvenir.
La Filhole et les bords de Garonne sont des lieux aussi que je fais découvrir lorsque nous recevons des amis.
Une belle rencontre en Val de Garonne ?
Professionnellement j’ai rencontré énormément de personnes, de partenaires qui m’ont écouté, qui m’ont fait confiance donc c’est difficile de choisir une personne.
En Val de Garonne, l’accueil est très chaleureux. Je me suis aperçu que les choses fonctionnaient beaucoup en réseau, par connaissance… tout le monde se connaît ici. C’est une multitude de belles rencontres que j’ai connues ici.
Si le Val de Garonne était une saison ?
L’été car les vacances d’été ici c’est la chaleur, la baignade…
Si le Val de Garonne était un plat gastronomique ?
Le jus de Tomate, j’en suis accro ! Même avant d’arriver à Marmande j’en buvais. Alors maintenant… vous imaginez ????
Si le Val de Garonne était un pays ?
Le pays imaginaire « Terre de Légendes » car c’est en lien avec mon concept. J’ai fait des recherches sur le sujet et c’est très riche ici en légendes et terre de sorcières…
Si le Val de Garonne était un arbre ?
Le peuplier et ses rangées à n’en plus finir. Quand je suis arrivé cela m’avait impressionné !
Si le Val de Garonne était une couleur ?
Le vert pour la nature présente sur le territoire
Si le Val de Garonne était un animal ?
Le chat, car il y en a partout ! Et le chat noir est mystique !
Si le Val de Garonne était une fête ?
Les marchés d’été nocturnes. J’aime bien le côté festif et gastronomique. C’est très convivial.
S’il y avait une photo à faire ?
Ce fameux brouillard matinal autour des points d’eaux cela rejoint l’univers que je veux créer dans mon musée mystérieux !
Si le Val de Garonne était une utopie ?
Que chacun puisse vivre ses passions et jouer comme bon lui semble.
Votre plus beau souvenir de vacances ?
Plus dans le sud en Espagne ! Le voyage de noce en terre de Castille, Salamanque.

Ouverture du Musée des Mystères le 9 avril.
Sur réservation.
Plus de renseignements : Le musée des mystères