Rencontre avec l’équipe du camping Au Jardin

JPEG - 77.4 ko

Pouvez-vous vous présenter ?
Hugues : Hugues Savoye, après un parcours professionnel en dehors de la région, je suis venu m’installer en Val de Garonne et j’ai créée « Les Canoës de Garonne » que j’ai transmis à ma fille cette année. Avec Benoît nous avons repris la gestion de la halte nautique et du camping de Meilhan afin d’en faire une base de loisirs.
Agathe : Je suis Agathe Savoye, j’ai 26 ans j’ai vécu quelques années à l’étranger. Je suis revenue dans le coin et je suis très heureuse de reprendre l’activité de mon père. Pour y parvenir j’ai passé mon Brevet Pro et je suis devenue éducatrice sportive.
Axelle : Axelle Gilo, 27 ans J’ai passé un BTS hôtellerie restauration option cuisine à Paris en alternance je suis une grande passionnée de cuisine et j’ai la chance de pouvoir en vivre aujourd’hui. J’ai choisi le Val de Garonne grâce à Agathe que j’ai rencontré pendant des saisons d’hiver en Savoie. Elle m’a invité à venir en vacances en Val de Garonne et j’ai adoré le calme, la verdure le coté campagne très agréable !
Benoît : Je suis Benoît Mensac, originaire du Lot et Garonne, j’ai toujours habité ici, j’ai 37 ans. Je suis un ancien ingénieur en aéronautique reconverti dans le sport de pleine nature depuis une dizaine d’années. Et depuis cette année j’ai repris avec Hugues la gestion du camping de Meilhan sur Garonne.

Votre plus belle rencontre en Val de Garonne ?

Hugues : Beaucoup de belles rencontres alors difficile d’en citer qu’une ! Car le bon accueil est caractéristique du Val de Garonne.
Agathe : Tous mes clients tout l’été !
Axelle : Ma clientèle anglaise. Très sympathique et en plus cela me fait pratiquer la langue anglaise.
Benoît : J’ai tous mes amis ici tout mon réseau pro… c’est impossible de citer qu’une personne !

Quel endroit recommanderiez-vous en Val de Garonne ?
Hugues : Couthures sur Garonne car lié à la Garonne et le Val de Garonne est lié à la Garonne. C’est un village remarquable typique où l’on y rencontre de belles personnes. Mais également depuis que nous sommes à Meilhan je recommande bien sûr le point de vue depuis le Tertre du village !
Agathe : La Garonne, avec ses plages de galets, sa faune et sa flore c’est ce que j’aime le plus !
Axelle : Meilhan sur Garonne et sa halte nautique bien-sûr.
Benoît : Le centre historique de Marmande.

Si vous deviez associer le Val de Garonne à une saison ?
Hugues : Obligatoirement pour moi c’est l’été car je trouve que c’est à ce moment que l’activité se fait et que l’on voit tout le dynamisme et le mouvement des activités touristiques existantes.
Agathe : L’été avec le soleil et le canoë bien-sûr.
Axelle : L’automne pour la jolie couleur des arbres.
Benoît : L’automne car c’est la période des vendanges où toute la nature change de couleur avec les tons rouges et roux…

Quel serait la spécialité gastronomique à associer au Val de Garonne ?
Hugues : La dégustation des vins locaux qui sont intéressants, de qualité, atypiques, accessibles et bons. La destination développe une viticulture intéressante.
Agathe : Le canard !!
Axelle : Les fraises, j’en ai rarement mangé d’ aussi bonnes
Benoît : Le jambon de Tonneins.

Quel serait le pays à associer au Val de Garonne ?
Hugues : Le Nord de l’Italie pour la plaine du Pô. Je trouve qu’il y a une similitude entre la plaine du Pô et celle de la Garonne.
Agathe : L’Irlande ou L’Ecosse un pays vert surtout avec le printemps que nous avons eu cette année.
Axelle : Il n’y a pas d’autre pays
Benoît : Non aucun et j’ai pourtant bien voyagé… le Val de Garonne est unique.

Quel serait l’arbre à associer au Val de Garonne ?
Hugues : Le peuplier noir, le vrai peuplier de Garonne ceux que l’on trouve à Couthures par exemple. C’est avec ses arbres là aux gros troncs noirs que l’on a fabriqué 80 % les charpentes de nos fermes anciennes. Un arbre presque en voie de disparition.
Agathe : Le platane
Axelle : L’acacia
Benoît : Le platane

Quel serait la couleur à associer au Val de Garonne ?
Hugues : Le vert et le bleu. Le vert pour la terre et le bleu pour le ciel et l’eau.
Agathe : Le vert
Axelle : Le vert d’eau
Benoît : Le bleu pour le ciel bleu.

Quelle serait la fête à associer au Val de Garonne ?
Hugues : Garorock car 22 ans d’existence et ancré en plein centre du Val de Garonne. Mais en même temps toutes les petites fêtes locales comme la fête de la fraise à Sainte Bazeille ou celle de Marmande mettant la tomate à l’honneur sont aussi importantes.
Agathe : Les marchés nocturnes.
Benoît : Garorock

Quel serait un animal à associer au Val de Garonne ?
Hugues : En mammifère, le renard (j’aime le renard !) et en poisson, l’esturgeon qui malheureusement a disparu mais qui, j’espère, reviendra car il est historique en Val de Garonne.
Agathe : Le ragondin
Axelle : Les écrevisses
Benoît : Le sanglier

Quelle serait la photo à faire du Val de Garonne ?
Hugues : Une photo de Garonne sauvage, nature, unique.
Agathe : Des photos sur l’eau (Garonne ou Canal) avec les reflets présents sur l’eau. Les platanes par exemple qui se dessinent parfaitement dans l’eau c’est très beau !
Axelle : Depuis le pont qui donne sur le joli village de Couthures sur Garonne.
Benoît : Le Tertre à Meilhan sur Garonne avec la vue sur le canal, la Garonne et les différentes productions agricoles.

Si le Val de Garonne était une utopie ?
Hugues : Je suis trop réaliste et je ne crois pas aux utopies mais j’aimerais que l’on arrive à préserver ce savoir-vivre, cette personnalité et ce bien être que l’on a ici. Que nous ne perdons pas notre âme avec le temps. J’ai déjà constaté que certains nouveaux arrivants avaient du mal à accepter le caractère Gascon parfois envahissant et du coup ont une certaine froideur et on perd en qualité d’accueil et de partage.
Agathe : Le Val de Garonne sans voiture et un canal sans déchet plastique… qu’il soit plus propre !
Axelle : Que tous les restaurateurs travaillent avec les producteurs du coin.
Benoît : Que l’on soit un des potagers de France tout en faisant que du bon… que 100% soit BIO que l’on arrête de lessiver la Terre et de produire des aliments nocifs… Que l’on prenne davantage soin de notre Terre.

Quel est votre plus beau souvenir ?
Hugues : Les marches dans le désert avec la découverte d’autres paysages et de cadre de vie ! C’était l’opposé de la vie que je menais ici.
Agathe : Le Brésil lorsque je partais surfer toute la journée jusqu’au coucher du soleil.
Axelle : Cet hiver en Colombie sur une île déserte ! C’était le paradis !
Benoît : Un réveil dans les montagnes du Lesotho après 4 jours à cheval…

Site Internet www.camping-au-jardin.com